Aller au contenu principal

Se former en apprentissage

 

Comment recruter un apprenti ?

ACCUEILLIR UN APPRENTI AU SEIN DE SON ENTREPRISE PEUT ETRE TRES AVANTAGEUX:

  • Un nouvel apprenti peut répondre aux besoins de l’entreprise et apporter son aide et ses idées.
  • Un apprenti peut devenir un futur collaborateur : l’apprentissage permet d’intégrer dans son équipe un jeune déjà formé à ses méthodes de travail, autonome et adopté par les autres salariés. A terme, l’apprenti deviendra peut-être le futur repreneur d’une entreprise artisanale.
  • Recruter en apprentissage peut permettre de bénéficier de l’aide unique de l’Etat pour les employeurs d’apprentis, d’une exonération des cotisations sociales selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan. 

Le recrutement d’un apprenti handicapé permet d’accéder à d’autres aides.

  • En tant que redevable de LA CONTRIBUTION UNIQUE A LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET A L’ALTERNANCE,  recourir à un contrat d’apprentissage permet de participer aux actions de formation. Depuis 2019, la contribution à la formation professionnelle et la taxe d'apprentissage sont rassemblées dans la contribution unique à la formation professionnelle et à l'alternance.  Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22570

PEUVENT ACCUEILLIR DES APPRENTIS :

  • Les entreprises du secteur privé : industriels, commerçants, artisans et agriculteurs. Les entreprises de travail temporaire et deux employeurs au titre d’activités saisonnières peuvent y avoir recours. 
  • Les associations et établissements publics à caractères industriel ou commercial.
  • Le secteur public non industriel et non commercial (les collectivités territoriales, l’Etat et la fonction publique hospitalière) peuvent également accueillir au sein de leur organisation des apprentis.

DÉTERMINER UN PROFIL

recrutementAvant de recruter un apprenti, il est nécessaire d’établir le profil de poste qui lui conviendra. Les CFA, les chambres consulaires ou opérateurs de compétences(OPCO) peuvent aiguiller sur la définition du poste et vérifier que celle-ci corresponde à une formation reconnue par les Ministères de l’Education Nationale et de l’Agriculture, du Travail ou de l'Enseignement supérieur.

 

 

LA PHASE DE RECRUTEMENT

En général, le jeune est recruté pour démarrer son contrat au mois de septembre. Ce calendrier évolue : de plus en plus de CFA offrent des formations avec entrées et sorties permanentes. 


Pour des raisons pédagogiques ou d’intégration dans l’entreprise, un jeune peut démarrer son contrat trois mois avant la rentrée en CFA. A l’inverse, si l’entreprise n’a pas trouvé d’apprenti au moment du démarrage de la formation en apprentissage, elle peut encore chercher à en embaucher un dans les deux mois qui suivent.


Après avoir pris connaissance de ces faits, l’employeur doit remplir un formulaire de déclaration d’engagement à récupérer auprès des chambres consulaires. Ainsi, il s’engage à mettre en place les actions nécessaires à l’organisation de l’apprentissage au sein de son entreprise et garantit de bonnes conditions de travail, ainsi que les capacités professionnelles et pédagogiques du maître d’apprentissage.

LE CONTRAT D’APPRENTISSAGE

Une fois le recrutement décidé, l’employeur remplit le CERFA du contrat d’apprentissage, qu’il doit faire signer par l’apprenti et faire viser par le CFA


Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail écrit à durée limitée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) entre un salarié et un employeur. 


Le formulaire (CERFA n° 10103*06)  sur lequel est rédigé le contrat d’apprentissage comporte plusieurs mentions obligatoires: le nom de l'entreprise,     le nom du maitre d'apprentissage,     nom de l'apprenti(e),     la date de début du contrat,     la durée,     le diplôme préparé,     les pourcentages de salaires applicables et le salaire à l'embauche,     l'adresse de l'établissement de formation...

Un exemplaire est remis à l'apprenti/e, un autre à l'employeur et une copie au CFA. 

Vous pouvez trouver le formulaire du contrat d’apprentissage ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2918

Vous devez ensuite déposer ce formulaire auprès de votre Opérateur de compétences (Opco) qui s’assure de sa conformité. Le silence de Opco vaudra rejet du contrat.

Pour que le contrat d’apprentissage soit validé, il faut qu’il réponde à des conditions spécifiques :

•    Le maître d’apprentissage remplit les conditions de compétences professionnelles
•    Le plafond d’emploi simultané d’apprentis doit être respecté (article R. 117-1).

Pour en savoir plus : 
https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/jcms/leader_9654/demarches-administratives
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R1319

Pour les apprentis mineurs, un formulaire de déclaration de dérogation aux travaux interdits doit être renseigné et adressé à la Direccte.

Pour en savoir plus : http://normandie.direccte.gouv.fr/sites/normandie.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/formulaire4p_declaration_derogation.pdf

Enfin, l’employeur doit, comme pour tout autre salarié, transmettre la Déclaration Sociale Nominative (DSN) aux organismes de protection sociale.
Pour en savoir plus : http://www.dsn-info.fr/guide-utilisateur.htm

CALCULER LE COUT

Pour simuler le coût d'un apprenti pour l’entreprise, rendez-vous sur le simulateur du portail de l'alternance