Aller au contenu principal

Valider ses acquis de l'expérience

 

Financement pour les salaries

Les coûts de la VAE peuvent être pris en charge selon différents dispositifs. Plusieurs options sont possibles :

  • Le plan de développement des compétences

La VAE est à l’initiative de votre employeur (avec votre accord), il peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de développement des compétences de votre entreprise.
Une convention doit être conclue entre vous, votre employeur, et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de votre validation des acquis de l’expérience. La signature de la convention tripartite atteste de votre consentement à l’action de VAE.

 

  • Le compte personnel de formation (CPF)

- La demande de VAE relève de votre initiative, les actions d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF.

Vous pouvez suivre l’action d’accompagnement à la VAE en dehors de votre temps de travail. Dans ce cas, votre rémunération n’est pas affectée par le suivi de la formation puisque vous ne vous absentez pas de votre poste de travail. En revanche, pour le temps passé en accompagnement VAE, vous ne percevez aucune indemnisation particulière. Par ailleurs, vous bénéficiez de la législation de la Sécurité sociale relative à la protection sociale (maladies professionnelles et accident du travail).
Attention ! Il n’est pas possible de mobiliser votre CPF pour participer aux épreuves de validation (présentation devant le jury).
Si vous préférez suivre une action d’accompagnement se déroulant en tout ou partie sur votre temps de travail, vous devez, au préalable, obtenir l’autorisation de votre employeur et lui demander son accord sur le calendrier de l’action que vous avez choisie.

- La demande VAE relève de votre initiative dans le cadre du congé VAE sur le temps de travail.

Vous avez droit à un congé pour VAE (CVAE) d’une durée de 24 heures, consécutives ou non. Si votre niveau de qualification est inférieure au niveau 4 (niveau bac) ou si votre emploi est menacé par les évolutions technologiques ou économiques, la durée de votre congé pour VAE peut être augmentée par un accord collectif de travail. Ce congé vous permet de vous absenter sur votre temps de travail, soit pour participer aux épreuves de validation, soit pour bénéficier d’un accompagnement à la préparation de votre validation. Aucune condition d’ancienneté n’est requise que vous soyez en CDD ou en CDI.
Vous devez faire une demande d’autorisation d’absence à votre employeur en y joignant désormais tout document attestant de la recevabilité de votre candidature. Votre employeur doit vous faire connaître sa réponse par écrit et il a trente jours pour faire connaître sa réponse. Ce délai est décompté en jours calendaires ; l’absence de réponse dans ce délai vaut accord.

 

  • Le financement VAE par Transition Pro (ordonnance n°2020-387) du 1er avril 2020 et applicable jusqu’au 31 décembre 2020

Le financement de la VAE prend en charge les frais de recevabilité, l’accompagnement, et les frais de jury. Le demandeur doit s’adresser à un accompagnateur (seul interlocuteur pour Transition pro).