Aller au contenu principal

Valider ses acquis de l'expérience

 

La VAE

La VAE, qu'est-ce que c'est ?

La Validation des Acquis de l'Expérience est :

  • Un droit individuel qui vous permet d’obtenir un diplôme, un titre, un certificat de qualification professionnelle.
  • Une reconnaissance officielle de l’expérience acquise par le travail : cette expérience est vérifiée, évaluée, et validée.
  • Une possibilité d'obtenir un diplôme qui aura la même valeur que celui obtenu par formation.

Mais attention la VAE n’est pas une conversion automatique de l’expérience en diplôme !

Que vous permet la VAE ?

  • D’obtenir la totalité ou partie d‘un diplôme, titre à finalité professionnelle, ou certificat de qualification professionnelle, si vous avez toutes les compétences exigées par le référentiel du diplôme.
  • De vous inscrire à une formation pour préparer un diplôme, sans avoir le niveau d’études pré- requis, ou le diplôme normalement nécessaire pour y accéder.

Qui est concerné ?

Tous les publics sont visés par la VAE :

  • Les salariés, quel que soit leur statut : CDI, CDD, intérimaires…
  • Les non salariés : membres d’une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants…
  • Les agents publics, titulaires ou non...
  • Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non...
  • Les bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale...

Quelle expérience est prise en compte ?

C’est l’expérience acquise, en rapport avec le diplôme visé, qu'elle soit :

  • Salariée
  • Non salariée
  • En intérim
  • Bénévole (activité exercée volontairement et gratuitement)
  • Exercée à l’étranger à condition de pouvoir la justifier.

A savoir : pour que les activités bénévoles soient prises en compte, vous devez demander une attestation à la ou les association(s) dans la quelle vous les avez exercées.

Quelle durée d’expérience ?

L’expérience doit avoir une durée cumulée d'un an minimum, mais les activités peuvent avoir été exercées :

  • De façon continue ou non
  • A temps plein ou à temps partiel

Vous devez pouvoir justifier cette expérience : bulletins de salaire, attestations, certificats de travail….
Pour certains diplômes, la durée exigée peut être plus longue, ou se comptabiliser en nombre d’heures (se renseigner dans les Points Relais Conseil ou auprès de l’organisme compétent). Elle doit être en rapport avec la certification visée.

Quelle certification professionnelle viser ?

Les certification enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

L’article L. 6113-1 du Code du Travail créé par la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel précise que « les certifications professionnelles enregistrées au RNCP permettent une validation des compétences et des connaissances acquises nécessaires à l’exercice d’activités professionnelles. Elles sont définies notamment par :

  • Un référentiel d’activités qui décrit les situations de travail et les activités exercées, les métiers ou emplois visés ;

  • Un référentiel de compétences qui identifie les compétences et les connaissances, y compris transversales, qui en découlent ;
  • Un référentiel d’évaluation qui définit les critères et les modalités d’évaluation des acquis.

Les certifications professionnelles sont classées par niveau de qualification et domaine d’activité […] et sont constituées de blocs de compétences, ensembles homogènes et cohérents de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées. »